Le Top 10 des lieux hantés en Asie du Sud-Est

Aéroport, hôtel, habitation, temple, musée ou encore immeuble, les lieux dits hantés mêlant histoires de fantômes ne manquent pas en Asie du Sud-Est. 

Les légendes et autres superstitions liées au surnaturel sont très présentes dans les mythes et le folklore asiatique. L’Asie du Sud-Est est ainsi parsemée de lieux censés être hantés. Halloween étant le prétexte idéal pour partir à la chasse aux fantômes, notre top 10 des lieux hantés en Asie du Sud-Est vous fera découvrir quelques-uns des meilleurs endroits pour plonger dans le côté sombre de cette région.

L’aéroport international Suvarnabhumi, Thaïlande

L’aéroport international Suvarnabhumi, Thaïlande

Aussi surprenant que cela puisse paraître notamment si vous êtes un habitué de cet aéroport, l’Aéroport Suvarnabhumi à Bangkok serait hanté. Construit sur un ancien cimetière, l'aéroport serait habité par un fantôme appelé Poo Ming, l’ancien gardien du cimetière. Les employés de l’aéroport affirment avoir vu Poo Ming et d’autres êtres sans vie errant dans les terminaux. Peu de temps après l’ouverture de l’aéroport en 2006, un exorcisme qui dura neuf semaines et impliquant 99 moines a eu lieu, avec des sanctuaires placés stratégiquement dans l’aéroport pour tenir les esprits malins à distance. Ils sont toujours là à ce jour.

La Maison Fantôme à Kampong Chhnang, Cambodge

La Maison Fantôme à Kampong Chhnang, Cambodge

Tout Cambodgien superstitieux s'arrêtera pour prier ou faire une offrande lorsqu'il passera devant la « maison fantôme » sur la route nationale 5 à Kampong Chhnang. Selon la légende, en 1993, un jeune couple emménagea dans leur maison nouvellement construite et rêva qu'un esprit leur offrirait l’équivalent de 3 000 dollars en or pour la maison. Ils acceptèrent l'accord et se réveillèrent pour trouver l'or. Cependant, ils refusèrent de partir, ce qui provoqua la colère de l'esprit. Un matin, le couple se réveilla dans un champ voisin entouré de leurs affaires. Depuis lors, la maison est restée vide et les habitants n'ont signalé aucun grain de poussière à l'intérieur.
Le mythe était au centre du film d’horreur en langue khmère The Haunted House (2005), tourné sur place. Des moines avaient d’ailleurs été appelés avant que le tournage ne commence pour mener un exorcisme sur le lieu hanté.

Lawang Sewu sur l’île de Java, Indonésie

Lawang Sewu sur l’île de Java, Indonésie

Lawang Sewu (qui signifie « mille portes » en javanais) est un bâtiment colonial historique situé à Semarang dans le centre de l’île de Java. Il a été construit au milieu du XIXème siècle en tant que siège de la Compagnie des chemins de fer des Indes orientales néerlandaises.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'armée indonésienne a combattu les troupes japonaises juste devant le bâtiment. Il existe aussi des histoires de personnes torturées dans les murs de Lawang Sewu. Son histoire macabre a ainsi donné lieu à des récits de hantises et d’activités paranormales. Les fantômes sans tête des personnes exécutées se promèneraient dans les couloirs et il y aurait également des apparitions d'une jeune dame néerlandaise qui se serait suicidée dans le bâtiment. La réputation de Lawang Sewu en tant que lieu hanté est tellement notoire qu’un film d’horreur inspiré de ses contes fantomatiques a été réalisé en 2007, mettant en vedette un spectre local connu sous le nom de kuntilanak.

Ne flânez pas dans les couloirs de Lawang Sewu la nuit, à moins que vous ne vouliez tomber sur le kuntilanak !

La « Ghost Tower » à Bangkok, Thailand

La « Ghost Tower » à Bangkok, Thailand

Connu sous le nom de Sathorn Unique Tower, le gratte-ciel inachevé de 49 étages occupe une place de choix dans la capitale thaïlandaise. Surnommée par la population locale la «Ghost Tower», elle n’était pendant un temps occupée que par des vagabonds et des toxicomanes.
Grâce à sa réputation fantomatique, la Sathorn Unique Tower est devenue un pôle d'attraction pour les explorateurs urbains à la recherche d'une poussée d'adrénaline et d'une vue panoramique de la ville, parfaite pour un post Instagram.

Certains habitants pensent que le lieu est hanté parce qu’il a été construit sur un ancien cimetière, tandis que d’autres affirment que son ombre recouvre un temple voisin, le Wat Yan Nawa, considéré comme de mauvais augure. En 2014, le corps d'un routard suédois a notamment été retrouvé pendu au 43ème étage.

Considérée comme dangereuse par les autorités, la Ghost Tower est maintenant fermée et interdite au public officiellement.

Le Musée des Beaux-Arts de Hô-Chi-Minh-Ville, Vietnam

Le Musée des Beaux-Arts de Hô-Chi-Minh-Ville, Vietnam

Ouvert en 1934, le musée servait de résidence et de siège social au magnat de l'immobilier, Hui Bi Hua. Sa fille contracta la lèpre lorsqu’une épidémie balaya la ville, et fut mise en quarantaine dans une chambre à l'étage pendant des années, avant de finalement se suicider. Les habitants de la région croient depuis que les murs du musée sont possédés par son âme torturée, et qu'une silhouette fantomatique erre et crie dans les couloirs la nuit.

Independence Hotel à Sihanoukville, Cambodge

Independence Hotel à Sihanoukville, Cambodge

Construit en 1964, cet hôtel côtier était populaire auprès de l’élite du pays. Il devint une base pour les forces armées des khmers rouges sous le règne de Pol Pot et des fanatiques maoïstes entre 1975 et 1979 – où l’on on estime qu'un Cambodgien sur trois a péri.
Selon la rumeur, des exécutions de masse auraient eu lieu à l'hôtel et sa piscine était utilisée pour détenir des prisonniers. L'hôtel a rouvert ses portes en 1982, date à laquelle de nombreux clients affirment avoir vu des fantômes pendant leur séjour. Maintenant transformé en hôtel haut de gamme, réserveriez-vous une chambre ?

Le Sanctuaire Mae Nak à Bangkok, Thaïlande

Le Sanctuaire Mae Nak à Bangkok, Thaïlande

La légende de Mae Nak est l’une des plus célèbres de Thaïlande. Ce conte horrifique remonterait au XIXème siècle et a donné naissance à Phi Mak Phra Khanong (2013), le film thaïlandais le plus rentable de l'histoire.

Cette légende met en scène les jeunes amants Nak et Mak. Peu après que ces derniers se soient mariés, Mak est enrôlé pour le service militaire, laissant derrière lui sa femme enceinte. Pendant son absence, Nak meurt lors de son accouchement et est enterrée avec son enfant trop chétif pour survivre. Au moment de rentrer chez lui, Mak retrouve sa femme et son enfant, ne sachant pas qu’ils sont décédés. Il s’agit en fait des fantômes de ces derniers et toute personne qui tente de dire la vérité à Mak se fait tuer par le fantôme de Nak. Mais lorsqu’il découvre la vérité, Mak s'enfuit pour se réfugier dans le temple Maha But où le fantôme de Nak ne peut entrer. Enragée, Nak hanta alors le quartier de Phra Khanong jusqu’à ce qu’elle soit capturée par un exorciste, emprisonnée dans une jarre et jetée dans un canal.

Censé être son lieu de sépulture, le sanctuaire Mae Nak est situé dans le temple Maha But construit à la fin de la période d'Ayutthaya dans le quartier de Phra Khanong à Bangkok. Ici, les fidèles prient pour sa statue et font des offrandes, notamment des robes colorées, des produits cosmétiques, des bonbons, des fleurs et des jouets pour son enfant. Parmi les autres éléments fascinants de ce temple, il y a une télévision qui fait face la statue de Mae Nak et qui reste toujours allumée, jour et nuit. On pense également que Mae Nak est bienveillante pour la distribution des numéros de loterie gagnants. À la veille du tirage au sort, le sanctuaire regorge de vendeurs de billets et de diseuses de bonne aventure.

Source Photo : Zachary Buttel – travelblog.org

Les Champs de la mort, Cambodge

Les Champs de la mort, Cambodge

Situés à Choeung Ek, à environ 15 km de Phnom Penh, les Champs de la mort ou « Killing Fields » sont un dur rappel du génocide perpétré par le régime brutal des Khmers rouges dans les années 1970. Les champs ne sont pas très grands, peut-être de la taille d'un terrain de football, mais ils contiennent les fosses communes d'environ 20 000 Cambodgiens, dont beaucoup furent torturés avant d'être tués. Environ 8,00 crânes sont exposés dans un sanctuaire en verre du monument commémoratif qui se trouve au centre des champs de la mort.
Les âmes tourmentées des hommes, des femmes et des enfants tués dans les champs de la mort hanteraient de nos jour ce lieu tragique.

Thuan Kieu Plaza, Vietnam

Thuan Kieu Plaza, Vietnam

Dans le district 5 de la très animée Hô-Chi-Minh-Ville, se trouve un complexe étrange connu sous le nom de Thuan Kieu Plaza. Achevé en 1998, le complexe comprend trois tours de chacune 33 étages. Deux d'entre elles restent toutefois vides, tandis que la troisième ne compte que quelques unités occupées.
Selon la tradition locale, lors de la construction du complexe, plusieurs ouvriers se tuèrent dans des accidents de travaux, mais leurs familles ne furent pas correctement indemnisées. Pour cette raison, une malédiction fut lancée sur le bâtiment.

Il existe un autre récit populaire mettant en scène un chauffeur de taxi effrayé qui aurait reçu un appel pour récupérer un passager au Thuan Kieu Plaza. Quand il arriva, il n'y avait personne et lorsqu’il appela le numéro, il entendu seulement une respiration lourde, alors il raccrocha et partit. Lorsqu’il partagea son histoire avec d’autres personnes, on lui apprit que c’était probablement le fantôme d’une jeune fille assassinée lors d’une bagarre avec son petit ami en 2005.

Source image : vlook.vn

Les temples d’Ayutthaya, Thaïlande

Les temples d’Ayutthaya, Thaïlande

D’après des récits datant des années 1700, Ayutthaya en Thaïlande était alors l'une des plus grandes villes du monde, un centre de commerce et d'industrie en plein essor avec près d'un million d'habitants. Le royaume du Siam commerçait avec des puissances européennes telles que l'Angleterre, le Portugal et les Pays-Bas, et des ambassades siamoises étaient présentes partout, jusqu’à la cour de Louis XIV. Cela prit une fin tragique en 1767, lorsqu'un ancien conflit avec la Birmanie éclata en une explosion de vengeance. Les troupes birmanes prirent d'assaut Ayutthaya, tuant tous ceux qu'ils pourraient trouver et volant tout ce qui leur tombait sous la main.

Beaucoup de personnes croient que des fantômes hantent les ruines des temples lorsque la nuit tombe. Ce seraient les esprits des citoyens d'Ayutthaya massacrés errant toujours dans la ville. Même un prince thaïlandais aurait assisté à l’apparition sans tête de Pu Som Fao Sap, un fantôme gardant les trésors.

NOTRE AVIS

Voyager, c’est avant tout sortir de ses habitudes et découvrir des choses qui sortent de l’ordinaire. Si vous êtes un voyageur amateur de frissons, ces lieux sont faits pour vous. Plus généralement, si vous souhaitez voyager différemment, explorer des lieux chargés de mystère et bien souvent qui vous apprendront des éléments historiques méconnus mais importants, n’hésitez pas à nous contacter, nous pouvons vous concocter un programme sur mesure en fonction de vos envies.

N'hésitez pas à nous donner votre avis
Tous les commentaires
Pas d'enregistrements
icone nl

Besoin d'inspiration ?