Les tribus animistes du Cambodge du Nord

Le peuple Khmer est l’ethnie majoritaire au Cambodge, car elle représente plus de 90% de la population. Les 10% restants sont départagés entre les Chams, qui sont musulmans, les Chinois, les Vietnamiens et les Mons. Aujourd’hui, la population cambodgienne s'estime à plus de 15 millions d’habitants. Il faut savoir que le Cambodge reste un pays à majorité rurale, car seulement 21% de la population vit en ville !

La province du Ratanakiri

La province du Ratanakiri

Lors de leur séjour de repérage au Cambodge, nos conseillers spécialistes se sont rendus dans la province du Ratanakiri, au Nord-Est du pays. C’est une région peu touristique, où l’on dénombre une vingtaine d’hôtels à peine ! Pourtant, c’est une région fascinante, que l’on appelle le “pays des Terres Rouges” car la plupart des routes ne sont pas bitumées et laissent place à cette terre ocre, contrastant à merveille avec la végétation luxuriante environnante.
C’est également une destination idéale pour les amateurs de trek, de calme et de grands espaces. On peut se baigner dans des lacs et y découvrir de superbes cascades.

Cette région demeure ainsi très traditionnelle, et l’on peut, lors de randonnées, accéder à des villages minoritaires de tribus animistes.
L’animisme n’est pas vraiment une religion, mais plutôt un mode de pensée, une philosophie selon laquelle tous les êtres de la Terre, qu’ils soient vivants ou non, sont dotés d’un esprit. Il est pratiqué par quelques villages issus de l’ethnie “Khmer loeu”, ce qui signifie Khmer des montagnes. Ils vivent en effet dans la région la plus montagneuse du Cambodge, celle du Ratanakiri, montagnes qu’ils considèrent comme étant des esprits majeurs.

Des traditions et des rites bien ancrés

Des traditions et des rites bien ancrés

On reconnaît les villages animistes du Cambodge selon plusieurs critères : il existe une sorte de place principale, au centre du village, au milieu de laquelle une immense pierre plate est dressée. Cette pierre sert de réceptacle aux sacrifices d’animaux qui ont lieu régulièrement afin d’honorer un dieu. Chaque village est aussi généralement doté d’un temple animiste, construit de façon assez sommaire. Pas de sculptures de Bouddha, évidemment, mais souvent des carcasses d’animaux, accrochés sur les murs en offrande.


Les habitants de ces villages animistes ont des traditions très ancrées : à côté des maisons construites sur pilotis (en général 1 ou 1,50 mètre de hauteur) se dressent de très hautes cabanes, construites en arrondi, pouvant atteindre 5 mètres de haut. Elles servent aux jeunes couples qui se forment dans la tribu, afin de pouvoir consommer leur mariage de manière intime. Ils habitent généralement dans cette maisonnette jusqu’à l’accouchement de la femme.


Il n’est pas non plus rare de voir la population, y compris les très jeunes enfants à partir de 4 ans, fumer la pipe à eau. Oui, ça peut surprendre !

Une région empreinte de croyances et de spiritualité donc, qu’il est possible de découvrir grâce à un séjour sur mesure au Cambodge. Si vous souhaitez plus de renseignements sur le Ratanakiri, et pour organiser votre voyage au Cambodge, vous pouvez contacter notre expert du Cambodge.

N'hésitez pas à nous donner votre avis
Tous les commentaires
Pas d'enregistrements
icone nl

Besoin d'inspiration ?