Sambor Prei Kuk, nouveau site du Cambodge inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco !

Bonne nouvelle pour le Cambodge et l’Asie du Sud-Est ! Le site archéologique de Sambor Prei Kuk est le 3ème site cambodgien classé au patrimoine mondial de l’Unesco !

Le site de Sambor Prei Kuk, un ensemble de temples au Cambodge

C’est en début de Juillet 2017 lors de la 41ème session du Comité du patrimoine mondial à Cracovie en Pologne, que ce site culturel et historique a été officiellement enregistré au patrimoine de l’Unesco. Le 17 juillet dernier, une cérémonie s’est également déroulé à Phnom Penh, capitale du Cambodge, pour fêter ce classement. Le site de Sambor Prei Kuk se situe dans la commune de Sambo, dans la province de Kompong Thom, à environ 30 km au nord-est de la ville du même nom. Cette province se trouve entre Phnom Penh et Siem Reap, à l’est du lac Tonlé Sap. En langue khmère, Sambor Prei Kuk signifie “le temple dans la forêt luxuriante”. En effet, Sambor Prei Kuk est un ensemble de vestiges de temples et de fortifications, s’étendant sur 25 km². Il a été identifié comme étant la ville d’Ishanapura, ancienne capitale de l’empire Chenla. Fondée au VIIème siècle par le roi Isanavarman I qui régna de l’an 616 à 637, cette cité était l’un des centres religieux le plus important de l’ère pré-angkorienne. Les temples khmers de Sambor Prei Kuk sont notamment connus pour leurs décorations architecturales en grès, spécifiques du style pré-angkorien. D’ailleurs, l’art et l’architecture qui se sont développés à Ishanapura se sont étendus à tout le reste de la région et posèrent ainsi les bases du style khmer de la période angkorienne. Il n’est pas improbable que ce soit l'architecture de Sambor Prei Kuk qui ait inspiré la construction, quelques siècles plus tard, des célèbres temples d'Angkor.

Une cité cambodgienne abîmée mais restaurée

Cette cité n’a été découverte qu’à la fin du XIXème siècle et a été un moment recouverte par une forêt dense. Mais malheureusement, la zone a été bombardée lors de la guerre du Vietnam puis saccagée pendant l’époque du Régime Pol Pot de 1975 à 1979. De plus, de nombreux pillages ont eu lieu et seules quelques statues et inscriptions ont pu être sauvées et conservées dans un musée à Kompong Thom. Néanmoins, un projet de conservation de Sambor Prei Kuk a vu le jour en 2001 et a instauré des travaux d'entretien durable des ruines. En 2004, la Communauté de conservation et de développement de Sambor Prei Kuk s’est établie, afin que les populations locales aident activement à la restauration de ces monuments en harmonie avec la nature. Ce classement au patrimoine mondial de l’Unesco est ainsi l’aboutissement de nombreux efforts entrepris et donne maintenant à Sambor Prei Kuk un rayonnement mondial. À noter que le Cambodge compte actuellement 2 autres sites enregistrés au patrimoine mondial de l’Unesco : les fameux temples d’Angkor inscrits en 1992 et le temple de Preah Vihear datant du XIème siècle et enregistré en 2008.
N'hésitez pas à nous donner votre avis
Tous les commentaires
Aucun enregistrement
icone nl

Recevez nos bons plans